Bienvenue à Guignicourt

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Les ponts sur l’Aisne

La route départementale n°62 et la ligne de chemin de fer SNCF Laon-Reims traversent l’Aisne au sud-ouest de Guignicourt. Franchissant l’obstacle naturel que forme la rivière, ces deux ouvrages constituèrent un enjeu stratégique qui leur valut une destruction systématique au cours des guerres.

D’autres ponts comme ceux de la ligne de chemins de fer secondaires (CBR et CFSNE) Soissons-Guignicourt-Rethel connurent le même sort et ne furent jamais reconstruits.

Découvrez le passé tourmenté de ces ponts sur le site « Ponts sur l’Aisne » qui recense l’histoire et les caractéristiques des 27 ouvrages franchissant la rivière dans notre département…

› Pont-route de la RD62 : http://lespontsurlaisne.free.fr/guignicourtroute.htm
› Pont-rail SNCF : http://lespontsurlaisne.free.fr/guignicourtsncf.htm
› Maquette du pont de l’Est : http://lespontsurlaisne.free.fr/

Le bateau-lavoir d’avant 1914

Jusque la Seconde Guerre mondiale, un bateau-lavoir était amarré sur l’Aisne. Il devint moins utilisé avec la mise en service du réseau de distribution d’eau et l’apparition des premières machines à laver. En 1938-1939, il servit même à l’apprentissage de la natation.

Plus d’infos sur le site des lavoirs de l’Aisne…