L’entre-deux-guerres

L’entre-deux-guerres peut être divisé en trois périodes bien distinctes :

  • 1919–1921, renaissance à la vie du village par le retour progressif de ses habitants, déblaiement des ruines, remise en état du sol et du sous-sol, enlèvement des munitions et des projectiles non éclatés, élaboration des projets de reconstruction et de l’environnement.
  • 1922–1931, période intensive de reconstruction, mise en place des structures diverses intéressant le village, plein emploi pour tous les habitants.
  • 1932–1939, époque plus stable, première manifestation d’une ère de progrès et de modernisme, mais aussi apparition d’une crise économique, conséquence de l’après-guerre, chômage partiel, vie politique plus intense et mieux suivie, réduction des horaires de travail, mise en place des premiers congés payés, recherche de loisirs, le tout brutalement interrompu le 3 septembre 1939 par le déclenchement d’une nouvelle guerre.

d’après Guignicourt à travers l’histoire, 1989, p. 411

Lucien Loth, photographe

Photographe professionnel rémois, Lucien Lotha effectué de nombreux clichés à Reims et dans les villages environnants, dont le nôtre. Durant l’entre-deux-guerres, Lucien Lothparticipe aux nombreuses manifestations locales : inaugurations d’églises et de monuments aux Morts, visites officielles, commémorations, etc. Il était présent à Guignicourt, le 25 septembre 1932, lors de l’inauguration de la nouvelle église et du château. Michèle Hehn, sa petite-fille, nous livre sur le site de la ville de Liverdun, de riches témoignages sur la vie de son grand-père, accompagnés de nombreux clichés issus de son atelier photographique.

01BaptemeCloches
Monseigneur Mennechet et le maire Louis Hermann Chevallier lors de la cérémonie du baptême des cloches.