Bienvenue à Guignicourt

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Sur la trace des 220 Guignicourtois réfugiés en Belgique en 1917…

L’exode des Guignicourtois

La place du village avant 1914 – Le chalet Sully-Gilbert, la boucherie Péromet (aujourd’hui bureau de tabac) et la poste.

Quelques semaines en amont de l’offensive française sur le Chemin des Dames dont l’armée allemande a été informée de son imminence, la date du 10 mars 1917 marque l’ultime évacuation des Guignicourtois. Ce 10 mars, sous la neige, à 7 heures du matin, l’armée allemande rassemble les habitants de notre village sur la place pour une destination inconnue : à pied pour les plus valides, dans des chariots pour les femmes, les enfants, les blessés et impotents, presque sans bagages, en un convoi pénible, les Guignicourtois rejoignent la gare de Saint‑Erme. Après un voyage difficile, ils débarquent en Belgique dans différents petits villages de la région de Namur, où il séjourneront plusieurs mois avant de rejoindre les départements d’accueil français.

Près d’un siècle plus tard,en 2014, MM. Émile Pirard et Raymond Riguelle explorent l’histoire de leur village d’enfance de Hanret, situé près de Namur. Parmi les nombreux réfugiés français qui ont séjourné dans la région, ils retrouvent la trace de 220 Guignicourtois, partis de la gare de la gare de Saint-Erme le 10 mars 1917. À leur arrivée, ces réfugiés ont fait l’objet d’un recensement par le curé de Leuze (village voisin de Hanret) qui nous a été aimablement communiqué. Tout en partageant leurs recherches au sein d’une trilogie d’ouvrages sur l’histoire contemporaine de Hanret, nos deux chercheurs ont eu l’extrême gentillesse de nous communiquer le fruit de leurs travaux sur cet épisode méconnu de notre histoire. Témoin des arrivées de mars 1917, M. P. Bouvier, bourgmestre du village voisin de Boneffe raconte : « Comment dépeindre ces femmes au regard triste, ces vieillards bien las, ces enfants pâles, fatigués à l’extrême de ces dix‑huit heures de wagons, quasi sans lumière et sans air. Ils étaient chargés de sacs contenant leurs maigres bagages : certains avaient un chien, d’autres un chat, certains même une cage avec un oiseau… ».

L’arrivée massive de réfugiés des villages français n’est pas sans poser de problème, elle provoque le doublement du nombre d’habitants dans le secteur de Hanret. En cette période de guerre, on comprend aisément la légitime complexité d’assurer le ravitaillement des habitants et des réfugiés… MM. Pirard et Riguelle rappellent les difficiles conditions de vie des populations dans leur commune, alors en grande disette de charbon. L’état civil de Hanret a également interpellé les historiens : « En mars 1917, on recense 5 décès parmi les réfugiés de Guignicourt (1 bébé de 2 mois et 4 personnes âgées) et le mois suivant verra la naissance de 3 nouveaux « réfugiés ». Dans leur ouvrage, ils racontent également dans quelles conditions étaient dispensés la scolarisation et le catéchisme aux petits Guignicourtois, puis le rapatriement « ciblé » des réfugiés le 30 juillet 1917 en gare d’Éghezée. Certains Guignicourtois seront contraints de prolonger leur séjour en Belgique, tandis que d’autres rejoindront la France, via l’Allemagne et la Suisse. Leur destination est Annemasse jusqu’en 1917, puis Évian où des services de rapatriement sont organisés.

Cent ans plus tard…

De gauche à droite : M. Duhénoy, M. Pirard, M. Germain, Mme et M. Riguelle, M. Marival.

Ce mercredi 26 avril 2017, notre municipalité, représentée par Matthieu Germain, adjoint au maire, et Julien Duhénoy, directeur général des services, accueillait M. Pirard, M. Riguelle et son épouse, ainsi que M. Guy Marival, historien émérite de notre département. Après une présentation photographique de notre localité de la Belle Époque à la Première Guerre, le groupe est parti à la découverte des principaux sites historiques des environs. Sous la conduite de M. Guy Marival, le groupe franco-belge a notamment parcouru les nécropoles militaires, des villages détruits ou disparus du Chemin des Dames et les différents lieux commémoratifs qui le jalonnent : cette visite donnait la mesure de la complexité des combats et de leur violence, des pertes humaines engendrées et de l’indispensable départ des populations avant l’anéantissement de leur village.

Cent ans après l’évacuation, notre municipalité était honorée d’accueillir ce duo d’historiens très sympathiques de Hanret : les recherches de MM. Pirard et Riguelle ont révélé des facettes inédites de notre passé collectif, mêlant à la fois l’histoire locale de notre village à celle d’un village belge. Le destin partagé cinq mois durant des Hanretois et des Guignicourtois a certainement laissé quelques souvenirs ou témoignages au sein des familles de souche guignicourtoise. Si vous disposez d’informations susceptibles de se rapporter à l’exode du 10 mars 1917, merci de nous contacter ici…

En promenade avec nos amis belges !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour en savoir un peu plus…

Hanret 1900-1940 – Dans les pas de nos aïeux, Le séjour des Guignicourtois à Hanret, p. 40 à 47, (si vous souhaitez vous procurer l’ouvrage, merci de prendre contact ici…)
Le Calvaire de Guignicourt – Trente mois sous les obus français, éditions Bergame, 160 pages
Mars 1917 : de l’Aisne à la Belgique – Des réfugiés par milliers, La Lettre du Chemin des Dames n°39, p. 8 à 11, un excellent article (!) à télécharger sur le site Chemin des Dames…
Printemps 1917- L’exode des Guignicourtois, Guignicourt Infos n°145, p. 13 à 15, à télécharger sur le site ville-guignicourt.fr…

[FIN DE PUBLICATION LE 27/10/2017]

Résultats du 1er tour de l’élection présidentielle 2017 à Guignicourt (02190)

Nicolas DUPONT AIGNAN 84
Marine LE PEN 466
Emmanuel MACRON 261
Benoît HAMON 48
Nathalie ARTHAUD 23
Philippe POUTOU 17
Jacques CHEMINADE 7
Jean LASSALLE 5
Jean-Luc MÉLENCHON 160
François ASSELINEAU 8
François FILLON 219

Nombre d’électeurs inscrits : 1 614
Nombre de votants : 1 331 (soit un taux de participation de 82,4%)
Nombre de votes non pris en compte dans le calcul des exprimés : 7
Nombre de votes blancs : 26
Nombre de suffrages exprimés : 1 298

[FIN DE PUBLICATION LE 23/07/2017]

Élection présidentielle les 23 avril et 7 mai 2017

L’élection présidentielle se déroulera les dimanches 23 avril et 7 mai 2017 de 8 h à 19 h
Pour voter, il est rappelé que la présentation d’une pièce d’identité demeure obligatoire. Les électeurs sont invités à se munir de leur carte électorale, indiquant le lieu de leur bureau de vote.
Bureau de vote n°1 : Salle des fêtes – 3 rue Franklin Roosevelt
Bureau de vote n°2 : Salle d’activités – 6 rue de Saint‑Quentin

[FIN DE PUBLICATION LE 08/05/2017]

Commémoration de la Victoire 1945 – Lundi 8 mai 2017 à Guignicourt et dans les environs

Le comité d’Entente des Anciens Combattants de Guignicourt vous invite à participer aux cérémonies organisées dans notre secteur le lundi 8 mai 2017 pour la commémoration du 72e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, et qui se dérouleront selon l’ordre suivant :

Lire la suite…

[FIN DE PUBLICATION LE 09/05/2017]

Repas des Anciens 2017 : une après-midi mémorable !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dimanche 2 avril, la municipalité invitait nos aînés au traditionnel repas annuel à la salle des fêtes. Après son discours de bienvenue, M. Timmerman, maire et conseiller départemental, offrait un bouquet de fleurs à la doyenne de l’assemblée, Madame Loppin. Les 140 convives ont apprécié l’excellent repas préparé par La Thiérache de Montcornet. Ce repas se terminait par la dégustation d’excellents gâteaux magnifiquement décorés, tandis que l’animation musicale était assurée par l’orchestre Trompettissimo. L’ambiance était au rendez-vous, les participants sont repartis enchantés après avoir dansé et fait tourner leur serviette à la queue leu-leu, un après-midi mémorable !

[FIN DE PUBLICATION LE 03/09/2017]

Guignicourt Infos d’avril 2017 est disponible

Découvrez sans attendre le n°146.

Le bulletin sera mis en distribution à partir de vendredi 7 avril dans les boîtes aux lettres des Guignicourtois.
Nous vous en souhaitons une bonne lecture !

[FIN DE PUBLICATION LE 01/07/2017]

Un concert hommage à Maurice Tripette

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dimanche 26 mars 2017, l’Harmonie de Guignicourt réunissait une centaine d’habitants à la salle des fêtes, pour un concert hommage en souvenir de M. Maurice Tripette.

Lire la suite…

[FIN DE PUBLICATION LE 27/09/2017]

Concours de dessins : de jolies fleurs pour le printemps

Dessine de jolies fleurs pour le printemps !

Gagne des jeux et plein d’autres cadeaux. Et pour la classe du lauréat, un bon d’achat de 150 €. Concours organisé par la mairie de Guignicourt dans le cadre de la journée de l’environnement de l’enfant du vendredi 19 mai 2017 – Thème : Les fleurs

Concours réservé aux enfants scolarisés à Guignicourt – Date limite de dépôt des dessins à l’école : 24/04/2017
Télécharger le règlement du concours ici…

[FIN DE PUBLICATION LE 20/05/2017]

La réplique du char Schneider a pris place à Berry-au-Bac

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au travers de cet album photo, découvrez l’installation de la réplique qui a eu lieu ce matin. Attention, un photo-montage s’est glissé dans l’album, saurez-vous le retrouver ? À vous de jouer
Pour en savoir plus sur l’épopée de la réplique, rendez-vous sur le site de france 40 véhicules :
http://france40-vehicules.blogspot.fr/p/char-schneider.html

[FIN DE PUBLICATION LE 14/12/2017]

Char Schneider : la réplique arrivera le 14 mars au Monument des Chars

https://i2.wp.com/webservices.francetelevisions.fr/staticftv/images_pdm_ni//2017-02-07/NI_916207_1486466158_1486466162_550.jpg?resize=300%2C168

L’association Un char Schneider à Berry-au-Bac dans l’Aisne a demandé à France 40 véhicules de réaliser, une réplique à l’échelle 1 du char Schneider CA1. Il a été utilisé lors du premier engagement des chars d’assaut français le 16 avril 1917 à Berry-au-Bac dans l’Aisne. Mardi 14 mars 2017 vers 10h30, la réplique prendra place au Monument des Chars. Pour patienter, visionnez le reportage de France 3 Hauts-de-France en cliquant ici…

[FIN DE PUBLICATION LE 15/09/2017]

L’exode des Guignicourtois, il y a 100 ans…

Exode des Guignicourtois

Souvenons-nous de ce terrible jour du samedi 10 mars 1917 où les Guignicourtois ont été rassemblés pour rejoindre à pied ou en chariot la gare de Saint-Erme, direction l’inconnu… Retrouvez dans cet article paru dans le bulletin communal Guignicourt Infos de janvier 2017 le récit de l’exode.

[FIN DE PUBLICATION LE 11/09/2017]

Appli Stop cambriolages

Notification de l’appli STOP CAMBRIOLAGES
« CAMBRIOLAGES CE JOUR SUR MENNEVILLE ET PONTAVERT EN L’ABSENCE DES OCCUPANTS ENTRE 13H30 ET 18H00 »
Comment se procurer l’application ?
POUR ANDROID : se rendre sur le PlayStore et taper « Stop Cambriolages » dans la barre de recherche.
POUR IOS : se rendre sur l’AppleStore et taper « Stop Cambriolages » dans la barre de recherche.
Après l’installation de cette application sur votre smartphone, choisissez le département 02 pour recevoir les notifications de l’application.

[FIN DE PUBLICATION LE 01/06/2017]

Secours Catholique : une nouvelle association à l’écoute

Constituée sur le secteur des 18 villages de la paroisse Saint-Pierre Saint-Paul des Trois Rivières, une antenne du Secours Catholique vient d’être créée à Guignicourt. Les bénévoles se veulent à l’écoute de personnes ou familles en difficulté ou isolées. Deux lundis par mois de 14h30 à 16h30, les bénévoles vous accueillent dans la joie et la bonne humeur à la salle paroissiale Henri Pollet, près de l’église. Un temps d’accueil plus personnel est proposé pour permettre à chacun d’exprimer ses besoins et ses attentes. Les prochaines rencontres auront lieu les 13 et 27 mars, 10 et 24 avril, 15 et 29 mai, 12 et 26 juin 2017.

Plus d'infos sur cette page...

[FIN DE PUBLICATION LE 25/11/2017]

Kermesse de la bière

Voici quelques photos de la soirée du samedi 4 février 2017 organisée par le Comité Foire dans notre salle des fêtes : une délicieuse choucroute, des airs de musique bavaroise et une bonne ambiance ont été les ingrédients de cette soirée festive réussie à laquelle ont participé 160 convives.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

[FIN DE PUBLICATION LE 05/05/2017]