Bienvenue à Guignicourt

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Au carrefour de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne, Guignicourt est une petite ville paisible de 2 200 habitants, située à 25 km de Reims et 34 km de Laon, à 4 km de l’A26.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Modèle de croissance raisonnable, Guignicourt se distingue par son cadre de vie agréable et ses manifestations régionalement reconnues.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Aux nombreux commerces et services de proximité s’ajoutent des équipements culturels et sportifs permettant à chacun d’y assouvir sa passion : près de 40 associations sont présentes.

Du nouveau à la tête du Syndicat d’Initiative

Jeudi 9 février, le Syndicat d’Initiative tenait son assemblée générale annuelle en mairie.Alain Wehr, président, dressait le bilan de l’année écoulée : « 2016 a encore été une année bien remplie pour notre équipe. Nous avons organisé des manifestations plus nombreuses qu’en 2016, mais aussi plus variées. » Le président égrenait la longue liste des évènements  passés, ludiques et culturels : concours des maisons fleuries et illuminées, soirée beaujolais, marché de Noël, Noël des enfants, brocante, théâtre, concours photo, repas du 14 juillet, foire de printemps, voyage à Bruges, etc. Alain Wehr dressait un bilan largement positif, regrettant toutefois le manque de participation des habitants à certains créneaux événementiels culturels. Si l’animation de la vie locale constitue l’une des missions principales et la force du Syndicat d’Initiative, une autre mission consacrée à la promotion touristique a quitté son giron, pour rejoindre celui de la communauté de communes de la Champagne Picarde. Ainsi en a décidé l’application de la loi NOTRé qui a transféré depuis le 1er janvier 2017 la compétence « tourisme » vers la communauté de communes.

Côté humain, Alain Wehr soulignait la bonne entente, l’entraide et la bonne humeur permanente des 23 membres de l’équipe, renforcée l’année passée par deux nouvelles recrues, ajoutant : « Si l’essentiel n’est pas dans le nombre, il est dans l’implication de chacun, qui fait ce qu’il peut au service de l’association. » Après avoir remercié de nombreux interlocuteurs pour leur aide et leur soutien (associations, particuliers, équipe municipale, personnels municipaux, etc.), Alain Wehr évoquait le futur de l’association qui se fera désormais sans lui : « Après trois années de présidence, je quitte mes fonctions avec la fierté d’avoir œuvré à vos côtés et de ce que nous avons fait. Je pars sans tristesse et soulagé car je sais que la relève est assurée ». Applaudi par l’assemblée et remercié par la municipalité pour son engagement, Alain Wehr laissait la parole à Jacqueline Daudin et Angélique Tripet pour la partie statutaire de la réunion. À son issue, le conseil d’administration se réunissait pour élire le nouveau bureau. Jean-Claude Goulard a été élu vice-président et Robert Pédurant, l’un des plus anciens membres du Syndicat d’Initiative, a été élu président. Pour clôturer cette soirée, le pot de l’amitié réunissait les adhérents qui n’ont pas manqué de remercier et féliciter anciens et nouveaux dirigeants.

[FIN DE PUBLICATION LE 10/05/2017]